Exposition: Les Capteurs de rĂªves
Commissaire: Claude Gosselin

Le titre de cette exposition porte le nom d'un objet de la culture des peuples autochtones des Amériques : le capteur de rêves. Cet objet, suspendu dans toutes les demeures, capte les bons et les mauvais rêves. Au matin, les mauvais rêves sont brûlés par les premiers rayons du soleil, alors que les bons rêves, connaissant leur chemin, s'enfuient pour être de nouveau rêvés.

Nous avons voulu voir en l'artiste le Capteur de rêves de nos sociétés, celui qui signale les travers de l'humanité et propose des aménagements valorisant la poésie et l'humour dans le quotidien.

La poésie est pour nous une image concise et dense, un moment rempli d'émotions; l' humour, la dérision devant l'impuissance, le pouvoir de rire de soi; et le quotidien, la confrontation avec la réalité immédiate.


Le CIAC | Le Magazine Électronique | English version | | Sommaire du catalogue