Les capteurs de rêves


Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou. Rimbaud 18

Et si la légèreté était aussi force? Celle qui naît de la rencontre entre l'humilité et la beauté. Car hisser les humbles à la gent esthétique ne se pourrait sans rigueur. "Il y a, écrit Alain, détermination [...] et ordre inflexible dans la poésie [...], pourvu que la forme en soit sévèrement respectée, et jusqu'au détail; cette répétition religieuse, poursuit le philosophe, a par elle-même quelque chose d'esthétique, et les enfants le savent bien 19". Habitée du désir de reconnaître au monde, même muet, sa magie, cette légèreté est de celles qui recèlent l'énergie dont la grâce se nourrit 20. Une énergie qui, dans Des fleurs sous les étoiles, est manipulation et minutie.

Intelligible, la constellation de Jérôme Fortin permet également contemplation et épellation. Ses étoiles, qui sont aussi des fleurs, des bijoux, se donnent lestement à décrypter. Elles sont une invitation. Un appel discret à la vision poétique; à la considération des petites choses de la vie - à leur potentiel céleste. Mais si un soleil naît d'un bouchon de liège, de clous et d'allumettes, si un collier trouve sa forme dans des mégots de cigarettes, un coeur, dans des branches de mélèze et une fleur, dans des boîtes de conserve farcies de papier récupéré, il y eut d'abord trituration. Et elle demeure visible. La transformation n'est pas tant ici une finalité qu'une action. À l'absolu, ennemi notoire de la légèreté, elle préfère le possible. Une élection qui se vérifie par l'impression d'infini que dégage cette sphère ajourée de menus corps au mur épinglés. Puis si ce ciel redessiné participe d'un geste illimité, c'est pour la pensée qui la vastitute est réservée. Cette sculpture est aussi mesure, son intimité d'échelle est justesse; elle sait sans reste suggérer la grâce insoupçonnée d'une gomme à effacer, d'une tige de pr�le, ou encore d'une attache de sac à ordures.

Dense de sa précision plastique comme de son envie d'enchantement, c'est-à-dire de passion - l'un des plus aptes garants de légèreté 21 -, Des fleurs sous les étoiles n'en est pas moins fluide, avec ses lignes courbes et ses formes ouvertes. Ni fermée ni complète, l'oeuvre tient en cela de la logique même de la collection. À l'inverse, cependant, de la collection qui s'alourdit du paradigme de possession, celle de Jérôme Fortin s'allège. Son dessein est renouvellement; aux petits riens elle donne des ailes.

Jennifer Couelle
extrait du catalogue d'exposition Anditote, Longueuil, Plein Sud centre d'exposition et d'animation, 1998.


Note:

18 "Ma Bohème (Fantaisie)", Poésies, Paris, Gallimard, 1984.

19 .De la puissance propre de l'objet" in "Système des beaux-arts", Les Arts et les dieux, Paris, Gallimard, 1958.

20 À propos de la grâce, Alain précise que "le difficile [...] est de ne pas aller jusqu'à la grâce niaise ou vide, ce qui ressemble à parler sans rien dire de peur de choquer. Il faut toujours de la force dans la grâce, et si l'on peut, de la profondeur.", ibid.

21 "L'allégresse véritable peut se gagner par [...] la passion, par l'amour, comme nous l'ont appris à leur façon les mystiques, mais aussi les philosophes. [...] La passion seule peut nous arracher " la pesanteur de notre égoïsme.", Alice Chalanset, "Interprétation", Légèreté: corps et âme, un rêve d'apenanteur, op. cit.

 

cv de l'artiste

 


Le CIAC | Le Magazine Électronique | English version |